×

Annonce

SlideshowFx Plug-in: Error in API Google+ - Invalid grant

SortiesOn vous raconte

 

Sorties du club

Une journée à Marches-les-Dames

Une via ferrata bourrée d’émotions ! Nous avons eu la chance de pouvoir parcourir les rochers de Marches-les-Dames en compagnie de Gérard et Jean-Paul !

Cette journée était exceptionnelle : une vue incroyable et surprenante, un parcours très diversifié et très accessible ainsi qu’une ambiance sereine et conviviale était de la partie. Qui plus est les accompagnateurs : Gégé et Jean-Paul sont géniaux, une confiance totale et une connaissance hors pair des lieux ! Bref, le tout est là pour passer un très chouette moment ; à recommander et à faire sans hésitation.

Merci à Jean-Paul et Gégé pour cette découverte.

 

Sophie et Jean-Louis

 

A bientôt :)

Via Ferrata – « La Pol » au Centre d’Entraînement Commando de Marche-Les-Dames.

Participants : Etienne, Peter, Nathalie, Myeke, Tannekin, Lotte, Emilie, Bastien, Tristan et Papy Gégé

Pour la petite histoire et pour nous resituer dans le contexte, Peter est le beau-fils de Polo ; qui nous a également accompagné dans le Haut-Jura pour le camp Canyon, Nathalie est une des filles de Polo, Myeke et Tannekin sont les petites-filles de Polo, Lotte est une copine des filles de Peter, quant à Emilie, Bastien et Tristan sont des anciens élèves et fils d’anciens élèves de Gégé…

C’est sous un soleil radieux, il faut le souligner que nous avons eu le bonheur de faire découvrir à la plupart de nos hôtes, les plaisirs de la Via Ferrata. Nous avons réalisé la classique dans son entièreté pour la majorité des participants, les plus jeunes se sont arrêtés au massif du Tarzan pour y faire un rappel et sortir de la Via…Bastien avec la serviabilité d’Etienne a rebroussé chemin à la hauteur du pendule..toujours un endroit rébarbatif..pourtant ho ! combien amusant..Nous avons terminé le parcours par un rappel de 30m mené de mains de maître par Etienne et Peter.

Le trou des charrues

Participants: Lucie, Jean-Louis, Jean-Paul, Gauthier, Gérard, Benjamin

Sortie doublement originale car on a mélangé la spéléologie à l'exploration urbaine et ensuite, une fois n'est pas coutume, nous sommes de sortie en semaine et et nuit. C'est la combinaison qui convenait au plus de personnes intéressées. Les week-end sont parfois dort chargés.

La descente dans le trou des charrues nécessite du matériel afin de descendre les 40 mètres approximatifs entre coupés de paliers.

Commence alors la partie exploration urbaine car nous débouchons sur l'ancienne galerie d’extraction des grands malades. Sur la topo, cela semble assez simple mais sur place, c'est un vrai dédale. Par endroit, on découvre du vieux matériel, des conduites de pompage de l'eau, pas mal de maçonnerie de renfort. Ça se ressemble assez bien, il y a de quoi se perdre au fond. On tombera à 2 reprises sur ce qui fut sûrement des restes de fêtes souterraines.  Notamment près de l’ancienne cheminée d’aération où l’on entrait autre fois. J-P nous a fait remarquer la formation de perles de calcite.

Nous remontons par le même trou que nous sommes entrés. On remarque une quantité incroyable d’escargots et de limaces qui se trouvent piégées et ne reverront sûrement pas la lumière du jour.

Une fois sortis du trou, il nous restait encore à dévaler la pente très abrupte et devenue très glissantes avec l’humidité.

Une sortie très diversifiée qui a ravi tout le monde !

On se renseigne pour une autre du même genre !

 Jean-Louis

[sfx ...]

Via cordata de la Croix Mossay à Trooz

VIA CORDATA DE LA CROIX DE MOSSAY TROOZ (LIEGE)

Dimanche 19 juin 2016

Participants : Jean-Louis, Lucie, Jean-Paul et Etienne.

 

De la gare de Trooz, nous repassons sur la Vesdre par la rue de la Fenderie. Derrière le manoir nous grimpons un sentier direction nord ouest. Nous redescendons sur les bords de la rivière en suivant les balises et une corde en place. Là les festivités commencent ! Jean-Paul part en tête assuré par Jean-Louis. Etienne et Lucie les talonnent. Nous grimpons sur du calschiste en feuillets le plus souvent sur des vires obliques. La roche semble un peu pourrie mais cela tient. Il faut quand même se méfier et bien choisir les (nombreuses) prises. Les deux cordées se rejoignent souvent aux relais puis se distancent à nouveau. La partie principale se termine par un mur de 10 m dans lequel il ne fait pas bon trainer sinon les bras souffrent. Le trajet est très bien équipé (queues de cochon + broches des voies d'escalade + relais trois étoiles) et les zones plus difficiles sont munies de poignées métalliques qui facilitent la progression. Celle-ci nécessite cependant une vigilance accrue. Il faut plus ici jouer de l'escalade plutôt que de la via ferrata. Prévoir deux ou trois grandes dégaines pour éviter un tirage important de la corde. A faire et à refaire (dans son entièreté). Et encore félicitation à Lucie pour sa volonté et sa ténacité. A pluch les Scanniens ! Etienne.